Hummel

Accueil L'Auteur Liens Carte du site  

Remonter

 

Jojo NeneJohann Nepomuk Hummel, Pianiste, compositeur et pédagogue autrichien, naît à Presbourg, le 14 novembre 1778 et meurt à Weimar, le 17 octobre 1837.

Hummel est ce qu'on appelle un musicien précoce. Il étudie à Vienne avec Mozart et n'a que 9 ans lorsque celui-ci lui offre la possibilité d'un premier concert. Après une tournée à travers l'Europe, il poursuit ses études avec Salieri et Clementi, rencontre Beethoven et s'impose comme l'un des premiers pianistes de son temps. A 20 ans, il a déjà écrit de nombreuses musiques pour la scène ainsi qu'une importante production pour instruments solistes, dont le fameux concerto qui nous intéresse plus particulièrement.
De 1804 à 1811, il succède à Josef Haydn comme Konzertmeister à la Cour du Prince Esterhazy. Sa musique religieuse (dont 5 Messes) date pour l'essentiel de cette époque.
Entre 1816 et 1818,  il est maître de chapelle à Stuttgart. Hummel aborde à peu près tous les genres instrumentaux et vocaux sauf la symphonie. Ses premières œuvres sont ancrées dans le classicisme viennois (Mozart, Haydn). Il est avec Moscheles le dernier grand représentant de l'école pianistique viennoise influencée par Mozart.
Dans les années 1820 - 1830, il effectue de nombreuses tournées et est considéré comme l'un des plus grands virtuoses de son temps. Son style évolue peu à peu et se rapproche des Romantiques.
De 1819 et jusqu'à sa mort il est maître de chapelle du Grand Duc de Weimar.
En 1828 : il publie une méthode pour piano Anweisung zum Pianofortespiel qui eut une importance considérable dans la première moitié du XIXème siècle. Ses élèves sont notamment Czerny et Mendelssohn. Son style d'interprétation a influencé Chopin et Liszt.
Toutefois, sa musique est éclipsée aussitôt après sa mort et disparaît des programmes musicaux. Cependant, certaines de ses œuvres ont été reprises par la suite, ce qui a permis de sauvé de l'oubli au moins son Concerto pour trompette et sa musique de chambre.

1803 : Concerto pour trompette en mi majeur

1805 : Grand Concerto pour basson en fa majeur

1810 : Mathilde von Guise, opéra

1816 : Concerto pour piano n° 2 en la mineur op. 85

1819 : Sonate pour piano n° 5 en fa dièse mineur op. 81

1824 : Sonate pour piano n° 6 en ré majeur op. 106

1828 : Concerto pour piano n° 7 en la bémol majeur op. 113

Source: le web...