Dizzie G.

Accueil L'Auteur Liens Carte du site  

Remonter

 

John Birks "Dizzy" Gillespie est né à Cheraw, en caroline du sud, le 21 octobre 1917.

Le premier instrument qu'il pratiqua durant son adolescence fut le trombone.
Dizzy Mais il fut ensuite séduit par la trompette, qu'il étudia par la suite à l'Institut Laurinburg, dans l'État de la Caroline du Nord. En 1935, il s'installa à Philadelphie. Il avait alors pour modèle Roy Eldridge, qu'il remplaça en 1937 dans l'orchestre de Teddy Hill. Il brillait déjà par ses facéties, au grand dam de ses collègues de l'orchestre...
En 1939, il quitta l'orchestre de Teddy Hill pour accompagner Cab Calloway. 
Mais deux ans plus tard, suite à une dispute avec Calloway, il fut renvoyé. Peu après, il commenca à fréquenter le Minton's, un club où il fait la connaissance de Kenny Clarke et Thelonious Monk, mais aussi de Charlie "Bird" Parker, une rencontre décisive. Avec ces musiciens, il créera les innovations qui donneront naissance au mouvement bop.
Il jouera d'abord avec « Bird » dans l'orchestre de Earl Hines, en 1942. Au printemps 1944, Billy Eckstine proposa à Dizzy de monter un grand orchestre. Dizzy engagera Charlie Parker. 

Par la suite Gillespie jouera dans les clubs de la 52ème Rue, avec Oscar Petitford ou avec Charlie Parker, Bud Powell, Ray Brown, Max Roach et Milt Jackson. En 1945, il enregistre avec Charlie Parker et un jeune trompettiste, Miles Davis, les premières sessions Savoy («Billie'Bounce », « Now's the time »). Dizzy !

En 1946, il crée son grand orchestre où l'on retrouve de grands musiciens de renom, comme, Monk, Ray Brown, John coltrane, et bien d'autre. Malheureusement, pour des raisons économiques, il doit abandonner cette idée de grand orchestre. Il s'oriente alors vers un sextet, où l'on retrouve John Coltrane, Kenny Burrel, Milt Jackson, Percy Heath. Dans le même temps, il creéra un label (DEE GEE) qui aura une vie de courte durée, il donnera des cours de trompette à la Lennox School Of jazz et fera partie d'un philarmonic de jazz.

En 1957, il n'oublie pas son idée de grand orchestre, et refonde un ensemble avec Toujours Dizzy ! Norman Granz. Il créera parallèlement une compagnie de musique latin-jazz, composée de musiciens cubains et Latino-américains.

Parmi ces grandes compositions, on trouve entre autres, "Salt peanuts","Night in tunisia","Swing low, sweet Cadillac","The Champ","Anthropology","Groovin'High"....

Une des particularités de Dizzy était sa façon unique de gonfler ses joues. Ben oui mais le faites pas !

Il meurt à l'age de 76 ans, en 1993.

Source: j'sais plus, mais c'est le web...